Loading...
Skip to Content

Entretien

Une passion pour la perfection Réalisé par Florine Mullard

Académie  Ateliers  FAQ
Tony Mayer a commencé à enseigner la coupe à l'âge de 19 ans chez Jean-louis Deforges qui lui a donné sa première chance, c'était en 1979... Reconnu par ses pairs Alexandre de Paris, Jacques Dessange, André Benard fondateur du Hair Club de France pour son talent artistique et ses qualités d'enseignant. Aujourd'hui à l'âge ou certains s'arrête, il continue de donner un enseignement d'exception pour des coiffeurs passionnés.

Quelle technique utilisez-vous ?

" Une technique de coupe inspiré par Antoine Cierplikowski maître D'Alexandre de Paris remis au goút du jour par Vidal Sassoon, que j'ai apprise lorsque j'avais 18 ans avec mon maître Alaa Azmi. élève, on cherche toujours à progresser, à s'améliorer mais comme dans n'importe quel art, la peinture, la sculpture, la danse cela prends des années. La technique évolue à chaque instant comme notre regard change selon ce que nous vivons et ceux qui nous inspire..."


Comment dispensez-vous votre enseignement ?

" Nous sommes là pour montrer le chemin, donner du sens et guider l'étudiant, en enseignant l'exigence, il faut apprendre à refaire, annuler, recommencer, travailler en équipe, seul le meilleur ne sert à rien, la discipline amène la liberté, c'est l'effort que fait une personne, qui définit sa valeur, je pratique un enseignement personnalisé depuis 42 ans, c'est la raison même de la fondation de l'académie il y a 32 ans, former des étudiants en nombre restreint et de manière individualisé pour parvenir à l'excellence."


" Est-ce que vous vous déplacez dans les salons de coiffure et dans les écoles ? "

" Oui sur demande, nous sommes présent sur Cannes et Bordeaux, mais nous nous déplaçons principalement dans toute l'europe pour transmettre notre passion et partager nos secrets. "


" Que pensez-vous de la formation dans la coiffure ? "

" Actuellement beaucoup de gens pensent qu'ils sont formés, ils ont des certitudes, ils passent d'un stage à un autre, survole sans comprendre, se dispersent, glisse sur l'essentiel tous les enseignants savent qu'il est primordial de connaitre une voie à fond avant d'explorer d'autres possibilitées. Aujourd'hui les gens ne tiennent plus en place, courts, se connecte, la technologie prends le pouvoir au détriment de la diversité et normalise l'individu.
C'est l'illusion du savoir et l'infantilisation de la société, une certaine forme de déshumanisation . Hier pour pouvoir ouvrir un salon de coiffure, il fallait 7 ans d'études (3 ans d'apprentissage pour le CAP + 2 ans chez le même employeur pour pouvoir s'inscrire au Brevet professionnel +2 ans pour passer celui-ci en sachant que toutes les épreuves au brevet était éliminatoires) nos maîtres sont passés par là. La réalité d'aujourd'hui c'est aussi que le niveau baisse par manque de discipline, de rigueur, d'état d'esprit, de diversité. Certains resterons sur la route, une formation de qualité vous apporteras le travail et la rémunération qui correspond à ce Savoir ainsi que votre liberté."


" Qu'est ce qui bloque ? "

" Les problèmes d'Ego, le entre-soi !.. Nos étudiants ne sont que des passionnés, la dimension humaine est essentielle, la curiosité, la recherche de nouvelles idées, supprimer la peur par la connaissance, être responsable avoir un imaginaire, un quant à soi, il faut aussi savoir se remettre en question pour progresser et rebondir contre les difficultés, la résilience est le fondement de notre travail."


" Quid de la normalisation de l'éducation ? "

" Depuis toujours, nous formons au plus haut niveau, ce n'est pas du marketing pour nous les mots ont un sens et une épaisseur, nous comptons parmi nos étudiants plusieurs directeurs artistiques internationaux et créateurs, des artistes comme Fanette Dautemer, Jessy Lee-Johnston, Anthony Conte, Yoann Bourquin, Jean-baptiste Mazella, David Scarna, Marcos Acevedo Maitre-barbier à New-York et bien d'autres ont fait leur classe à l'académie, nos étudiants sont présents dans des compagnies comme Vidal Sassoon, Carita, Jacques Dessange International, en Russie aux USA, en Amérique Latine, au Moyen-Orient et en Asie.. "


" Êtes-vous présent sur les plateformes de streaming et les réseaux sociaux ? "

" l'académie possède sa propre plateforme de E-learning gratuite depuis 2010, nous avons été parmi les premiers avec le Groupe Jacques Dessange à mettre en place ce type de formation mais c'est un complément pour nos étudiants, comment peut-on sincèrement penser apprendre la coiffure par internet, cela ne remplace pas le contact humain ce que nous apprenons à nos étudiants ne peut pas s'apprendre sur une plateforme de streaming ou un écran. Je ne suis pas sur les réseaux sociaux, mon métier qui est ma passion me prends beaucoup de temps, j'aime l'authenticité, j'ai eu la chance d'apprendre mon métier avec des passionnés qui m'ont donnés un Savoir-faire que je transmets à mon tour depuis l'âge de 19 ans, nous sommes des passeurs et le succès de nos étudiants à travers le monde est notre récompense."

" Un dernier conseil à donner aux jeunes qui veulent se lancer dans la profession ? "

" Croyez en vous, en votre bonne étoile, travailler dur, trouver un maître qui vous feras passer le métier, perfectionner vous sans relâche et puis sachez que vous pouvez réussir quelque soit vos origines, votre situation, votre couleur de peau, le talent n'a pas de frontière et rien ne l'arrête une fois qu'il est lancé."

Vous avez des questions ?