TONY MAYER école de coiffure

FAQ

Comment dispensez-vous votre enseignement ?

" En enseignant l'exigence, il faut apprendre à refaire, annuler, recommencer, la discipline amène la liberté, notre enseignement est personnalisé depuis 30 ans, c'est la raison même de l'existence de l'académie, former des élèves en nombre restreint et de manière individualisé pour parvenir à l'excellence."

" Est-ce que vous vous déplacez dans les salons de coiffure et dans les écoles ? "

" Oui sur demande, nous sommes présent sur Cannes et Bordeaux, mais nous nous déplaçons principalement dans toute l'europe pour transmettre notre passion et partager nos secrets "

" Que pensez-vous de la formation dans la coiffure ? "

" Actuellement beaucoup de gens pensent qu'ils sont formés,ils passent d'un stage à un autre, ils se dispersent, tous les enseignants savent qu'il est essentiel de connaitre une voie à fond avant d'explorer d'autres possibilitées.
Aujourd'hui les gens n'ont plus le passage de la formation profonde, les formations en apprentissage sont trop courtes, sans parler des réseaux sociaux, de l'illusion du savoir et de l'infantilisation de la société.
Hier pour pouvoir ouvrir un salon de coiffure, il fallait 7 ans d'études (3 ans d'apprentissage pour le CAP + 2 ans chez le même employeur pour pouvoir s'inscrire au Brevet professionnel +2 ans pour passer celui-ci en sachant que toutes les épreuves au brevet était éliminatoires) nos maitres sont passés par là.
La réalité d'aujourd'hui c'est que le niveau baisse par manque de discipline, de rigueur, d'état d'esprit. Certains resterons sur la route, une formation de qualité vous apporteras le travail et la rémunération qui correspond à ce Savoir ainsi que votre liberté."

" Qu'est ce qui bloque ? "

"Les problèmes d'Ego!.. C'est la raison pour laquelle nos candidats ne sont que des passionnés, il faut savoir se remettre en question pour progresser et rebondir contre les difficultés, la résilience est le fondement de notre travail"

" êtes-vous présent sur les réseaux sociaux ? "

" Je ne suis pas sur les réseaux sociaux, ni dans les festivals de coiffure, à l'apparence je préfère l'authenticité, c'est une question de génération J'ai eu la chance d'apprendre mon métier avec des passionnés qui m'ont donnés un Savoir-faire que je transmets à mon tour depuis l'âge de 19 ans, nous sommes des passeurs et le succès de nos élèves à travers le monde est notre récompense."

Interview réalisé par Florine MULLARD